Les conditions pour une bonne croissance musculaire

Les conditions pour une bonne croissance musculaire

LES CONDITIONS POUR UNE BONNE CROISSANCE MUSCULAIRE

croissance, entraînement, exercices, muscles, nutrition, protéines

La croissance musculaire est régie selon les mêmes règles, pour tout le monde, que vous soyez une jeune recrue ou un champion d’Olympie en musculation. Les bases fondamentales de l’entraînement, de la nutrition et de la force de la récupération sont fixées et vont prédéterminer une croissance musculaire extrême. Certains souffrent pendant des décennies à la suite d’entraînements durs et ont eu à la fois des victoires brillantes et des échecs écrasants. Suivez scrupuleusement les principes méthodiques éprouvés et vous serez assuré de la victoire!

Les étirements

L’étirement régulier accélère la croissance musculaire. La science a découvert un indice récemment. Il s’avère qu’au moment de l’étirement, les cellules musculaires extraient une protéine du liquide intercellulaire, en raison de l’effet de vide. Les yogis mangent du riz et restent donc maigres. Une alimentation riche en protéines conduira au résultat inverse.

Que faire ?: À la fin de l’entraînement, étirez intensément les muscles travaillés pendant 15-25 minutes.

C’est également une motivation pour la croissance musculaire, car sous l’influence d’un entraînement intensif, le mental prend un coup inévitablement.

Les pensées deviennent ennuyeuses, on devient somnolent, la mémoire flanche … De plus, ni l’énergie « spéciale » du café n’arrive à aider.

D’où vient le désir de développer son corps? Les scientifiques disent c’est à cause de la monotonie psychique des exercices de force. D’accord, la bataille que se livre une équipe sur le terrain de football est beaucoup plus attrayante que la répétition monotone des mêmes mouvements dans un espace confiné. Cependant, il y a un moyen de sortir de la monotonie. Changez vos programmes d’entraînement et de formation plus souvent!

Que faire ?: entraînez-vous cycliquement! Toutes les 2 à 2,5 semaines modifiez radicalement votre entraînement.

 

Les bases pour une bonne croissance musculaire

Rappelez-vous, vous le bodybuilder n’avez que trois exercices principaux: le squat, la bench press et le deadlift. Ils sont suivis par des tractions pour les muscles du dos et des pressions debout / assis. Tous les autres exercices sont facultatifs. En pratique, ils n’ajoutent pas de masse musculaire.

La conclusion? Les gains ne seront visibles que par un programme de formation construit sur la base d’un nombre limité de mouvements de base. Les échecs en musculation s’expliquent toujours par une raison: L’amateur ne fait pas « ses  exercices».

Que faire ?: se concentrer sur les squats, les barres et le banc. Augmentez constamment le poids. Les trois exercices ont un seuil de puissance critique, après quoi ils commencent à développer rapidement la masse musculaire globale du corps. Pour le banc c’est un indicateur de 125-130 kg, en squats – 130-150 kg, pour les barres – 150-180 kg.

 

La croissance musculaire: les intervalles

Si vous avez besoin de perdre du poids, inutile de parler de l’utilité du jogging. Les séances de cardio modérées et longues provoquent l’écoulement du sang vers les jambes et laissent définitivement les muscles du haut du corps sans sang (et nutriments!). En conséquence, ils commencent à s’effondrer. Ceci explique la « sécheresse » bien connue du haut du corps des coureurs de marathon.

Pour éviter que cela ne vous arrive, appliquez l’intervalle cardio. C’est le nom d’un type spécial d’aérobic, lorsque vous alternez course rapide et récupération en marchant dans un rapport de 1:3. Par exemple, courrez rapidement sur la piste du stade pendant exactement 20 secondes, puis marchez pendant 1 minute pour récupérer votre souffle, puis repartez en sprint, etc…

La course de sprint implique toute la musculature du corps, y compris les mains. Elle ne menace pas la destruction des muscles et brûle beaucoup plus de calories. Comme l’ont montré des expériences comparatives, les «intervalles » brûlent les graisses beaucoup plus rapidement que les séances d’aérobic classiques.

Que faire ? Après l’entraînement en force, passez en intervalle cardio pendant 15-20 minutes.

 

Croissance et équilibre musculaire

Le bodybuilder exerce les exercices de base en pieds. Cela signifie que les poids de travail sont directement proportionnels à la résistance du rack. Qu’est-ce qui est important ici? La position basse du centre de gravité du corps! Cela signifie que vous devriez avoir de puissantes jambes en forme de pilier. Si ce n’est pas votre cas, tout exercice sera doublement difficile pour vous.

En effet, avec des jambes fines, le centre de gravité est haut et menace le corps de se renverser. De bonnes jambes sera utile non seulement pour balancer fanatiquement les pieds, mais aussi pour faire des exercices spéciaux qui améliorent la capacité de rester immobile sur les jambes: s’incliner sur le côté, chercher les diagonales, etc.

Que faire ?: Si vos jambes manquent de masse musculaire, concentrez vous sur vos jambes pendant un an ou 6 mois. Concentrez vous sur d’autres tâches dans le futur. Travaillez simultanément le corset musculaire.

Que soulever?

Plus vous vous entraînez, mieux c’est non? Si vous balancer pendant une longue période, appliquez des charges relativement petites. En attendant, le pompage de la masse musculaire est prédéterminé par la valeur de vos poids de travail. Plus ils sont élevés, plus les muscles se développent plus vite.

L’entraînement avec des poids critiques est objectivement plus court. Donc, en musculation, la règle est un entraînement court mais extrêmement intense.

Que faire ?: ne pas s’exercer plus de 30-45 minutes. L’entraînement de longue durée est similaire à un marathon et détruit les muscles.

 

Un truc facile!

La haute intensité des exercices recèle un secret simple: Une heure et demie avant l’entraînement, préparez-vous un repas léger, qui comprend à la fois des protéines et des glucides. La nourriture augmentera le niveau de sucre dans le sang, dont dépend l’activité du cerveau et, par conséquent, le tonus mental sera boosté.  La veille de l’entraînement, prenez des protéines de lactosérum et un donneur d’oxyde nitrique. Le donneur va élargir les vaisseaux et contribuera à une meilleure circulation cérébrale. Malgré l’effort, vous serez plus concentres et durerez plus longtemps.

Que faire ?: Une heure et demie avant l’entraînement, prenez une tasse de ricotta maison, mangez une banane ou une grosse pomme. 30 minutes avant l’entraînement, buvez un cocktail de lactosérum avec de l’eau (40 grammes de sérum) et prenez un donneur d’oxyde nitrique selon les instructions.

 

L’aide de la nature

Une sensation de brûlure insupportable à la fin d’une série répétée entraîne de l’acide lactique. C’est un sous-produit de la contraction musculaire. L’excès de cet acide affecte l’équilibre acido-basique du corps. Le sang est acidifié et les enzymes vitales, habituées à ne travailler que dans un milieu naturel alcalin, refusent de travailler.

En conséquence, de nombreuses réactions anabolisantes sont perturbées et les muscles cessent de croître. C’est ainsi qu’un excès d’enthousiasme conduit au résultat inverse: une stagnation de la performance. Un régime riche en protéines va contribuer a renforcer l’acidité du corps. Dans ce cas modifiez votre équilibre acido-basique pour éviter l’acidification.

La meilleure prévention est d’inclure dans son alimentation des fruits et des légumes. L’acidification du corps sera combattue avec succès. Mangez des salades et des fruits tous les jours.

Que faire ?: au moins 2-3 fois par jour, préparez-vous des salades de légumes. Ajouter au moins un fruit à chaque repas.

X