Comment l’adrénaline affecte t-elle les athlètes ?

Comment l’adrénaline affecte t-elle les athlètes ?

Au moment de la production de doses accrues d’adrénaline, le corps est capable de travailler à la limite de ses capacités. Mais est-ce vraiment nécessaire dans le sport? Y a-t-il un effet d’augmentation de l’adrénaline dans le sang pendant l’entraînement?

On sait depuis longtemps que l’adrénaline est libérée dans le sang par les glandes surrénales. Cela arrive au moment où une personne se retrouve dans une situation stressante et les principales émotions qui contribuent à sa production sont la peur et la colère. Si une grande quantité de cette hormone pénètre dans la circulation sanguine, alors le corps commence à travailler en mode hors de contrôle. D’autre part, en même temps que l’adrénaline, un grand nombre d’autres hormones sont activement libérées, parmi lesquelles le cortisol et l’hormone de croissance.

 

L’influence de l’adrénaline sur le corps

Au moment de sa libération dans le sang, l’adrénaline augmente la pression artérielle, augmente le pouls et les tissus commencent à absorber plus intensément l’oxygène. En outre, l’activité du cerveau augmente et en cas de situation stressante, une personne prendra plus rapidement une décision importante  Sans aucun doute, personne n’a oublié cette sensation. Quiconque a connu au moins une fois les effets de l’adrénaline et qui a ressenti l’euphorie associée, va essayer de recréer de telles sensations à nouveau. Bien que cela vaille la peine de reconnaître ces sensations, il faut simplement les vivre et se rappeler des attractions comme le « roller coaster », ce qui explique pourquoi elles sont si populaires.

Les changements qui se produisent dans le corps au moment de la libération d’adrénaline sont les suivants:

  • Le système nerveux est mobilisé;
  • Les capillaires étroits rétrécissent pour éviter la perte de sang;
  • La fréquence cardiaque augmente ;
  • Augmentation de la consommation de graisses pour une allocation d’énergie supplémentaire;
  • Augmentation de la capacité du sang à coaguler.

Comme on peut le voir, l’adrénaline est à bien des égards une hormone protectrice. Dans une situation stressante, elle s’avère irremplaçable. Cependant, le fait que cette hormone soit capable d’accélérer la dégradation des graisses, a soulevé certaines questions chez les athlètes.

 

L’Adrénaline et le sport

La plupart des experts pensent qu’il suffit et cette hormone pour se distinguer naturellement lors l’on est impliqué dans le sport. La production d’adrénaline se déroule constamment dans le corps et la soi-disant «colère sportive» peut l’augmenter considérablement. Presque toutes les personnes engagées dans n’importe quel sport connaissaient cette notion depuis l’enfance. Les sensations associées sont familières. Il est assez facile de réaliser que l’adrénaline est plus souvent promue pendant les compétitions que lors des entraînements.

Dans le même temps, il est impossible de soutenir qu’une seule hormone peut aider à augmenter l’efficacité d’un exercice. Provoquer un afflux délibéré d’adrénaline lors d’un exercice ne sera pas significatif. Par exemple, ceux qui souhaitent augmenter rapidement leur masse musculaire ne recourent pas à l’augmentation de l’adrénaline dans le sang par des moyens naturels. Pour cela, il existe des médicaments spéciaux qui peuvent aider beaucoup plus efficacement. Ainsi, nous pouvons dire que la connexion entre l’adrénaline et l’entraînement n’existe qu’au niveau de la conscience, à savoir seulement quand l’athlète est « en colère » et qu’il va créer naturellement une montée d’adrénaline.

 

Adrénaline et nutrition

Il n’y a pas de relation directe entre les deux. Tout ce qui suit sera intéressant pour les athlètes. Pendant leur formation, les athlètes éprouvent des montées d’adrénaline. Ce processus ne peut pas être contrôlé et avec une teneur élevée en adrénaline dans le sang, le métabolisme est accéléré, ce qui conduit à une grande dépense d’énergie. Vous pouvez reconstituer vos réserves avec de la nourriture et il convient maintenant de mentionner le concept de « fenêtre de glucides ». Sous ce régime, il est nécessaire de comprendre le contexte hormonal qui survient durant un entraînement intense et qui s’accompagne de la libération d’adrénaline. Après tout, le processus de libération de cette hormone à un moment de forte activité physique augmente également.

Cela est dû au fait que lorsqu’une personne à l’entraînement refuse mentalement de s’exercer, le corps va alors percevoir ces charges comme une menace et va commencer à produire plus « d‘hormones du stress». Ensuite, le métabolisme, les mécanismes protecteurs ainsi que toute la biochimie du corps qui sont reliés a l’exercice en cours vont changer. Habituellement, un tel état se produit 30 ou 40 minutes après le début d’un entraînement actif, puis dure encore une heure à partir du moment où il est terminé.

Pendant cette période, le corps va consommer non seulement beaucoup de graisse, mais aussi plus d’hydrates de carbone. Dans la première heure après la fin de l’exercice, toute la nourriture précédemment ingérée sera dépensée uniquement pour la restauration du tissu musculaire, ce qui va provoquer sa croissance. Ainsi, chaque nouvel entraînement deviendra plus efficace pour la combustion des graisses. Après l’entraînement, il est très important de manger pour réduire ainsi l’impact de l’hormone du stress sur le corps. Sinon, le processus de restauration du tissu musculaire ralentira et l’efficacité de l’entraînement diminuera considérablement.

Il est souhaitable de manger des aliments riches en glucides. Ils favorisent la libération d’insuline, ce qui réduit les effets de l’adrénaline et du cortisol. En outre, en raison de l’insuline, les excédents de glucose sont transférés vers de nouveaux «magasins», mais pas sous forme de graisses, mais de glycogène. Ainsi, le muscle s’accumule et le corps émerge de l’état de stress post-entraînement.

 

Quels sont les avantages et les inconvénients que l’adrénaline peut apporter au corps ?

Comme déjà mentionné, l’adrénaline est principalement conçue pour préparer le corps à résister à des situations stressantes. Grâce à cela, les personnes deviennent plus actives, l’activité cérébrale et nerveuse est stimulée et le nombre de leucocytes et de plaquettes augmente dans le sang. En général, un grand nombre de changements se produisent dans le corps. Cependant, l’adrénaline peut avoir des effets négatifs..

Premièrement, une pression sanguine accrue va affecter négativement le cœur. Si la quantité d’adrénaline dans le sang augmente trop fréquemment, cela peut causer de l’arythmie.

Deuxièmement, l’adrénaline est une substance très forte et il est assez difficile pour le corps de supporter cette charge trop longtemps et trop souvent. Pour la faire diminuer, la norépinéphrine est libérée, ce qui va par la suite provoquer l’effet inverse. Lorsque l’action de l’adrénaline se dissipe, la norépinéphrine va continuer son action dans le sang et créer un état d’épuisement et de relaxation. Plus longtemps une personne sera dans un état d’excitation et plus longue sera son « inhibition ».

Troisièmement, avec une exposition particulièrement prolongée à l’adrénaline, la glande surrénale va s’épuiser. C’est un processus très dangereux. En médecine, il existe même un terme spécial: l’insuffisance surrénalienne aiguë. Les conséquences de ce problème peuvent être néfastes.

Ainsi, il n’est pas souhaitable d’avoir un taux trop élevé d’adrénaline.

Adrénaline et sensations fortes

Beaucoup connaissent l’euphorie qui se produit au moment de la libération d’une grande quantité d’adrénaline. Les personnes impliquées dans les sports extrêmes vivent souvent cet état. En médecine, le terme «dépendance à l’adrénaline» est parfois utilisé. Il est presque impossible d’oublier de tels sentiments et certains commencent à chercher une occasion de les revivre. Ils se posent souvent la même question, comment faire monter l’adrénaline à la maison?

Bien sûr, le plus efficace sera les sports extrêmes. Prenez des risques, par exemple sautez en parachute et un flux d’adrénaline pure vous est garanti. Il y a aussi des médicaments spéciaux, mais leur action est complètement différente.

X